samedi 19 avril 2008

J'ai de la chance

"Zhar" est l'homonyme de chance et d'eau de fleur d'oranger
"3andi zhar"veut dire j'ai de la chance comme cela peut dire aussi j'ai de l'eau de fleur d'oranger, et moi ,j'ai les deux puisque j'ai la chance d'avoir des amis de Nabeul qui m'offrent tous les ans à cette période de l'année des "fechkas" remplies de toutes sortes d'eaux distillées qui dispersent des senteurs aussi enivrantes les unes que les autres..

Ma fechka,arrivée tout droit de Nabeul

Parlons aujourd'hui de l'eau de fleur d'oranger

Le Cap-Bon, compte environ 102.600 bigaradiers (arbre donnant les fleurs d'orangers très aromatiques à différencier de l'oranger dont les fleurs, peu aromatiques, donnent des orangers). La saison du zhar, une des spécificités agricoles de la région du Cap Bon, revêt une importance aussi bien économique que sociale. Ce secteur représente une source de revenus pour plus de 3.000 familles. La fleur d'oranger fort appréciée spécialement dans les régions de Nabeul-Hammamet, Dar Chaâbane, Béni Khiar et Maâmoura est cueillie entre la fin Mars et début Mai (selon les variations climatiques) pendant une période allant de 3 à 4 semaines.
Les habitants du Cap Bon reconnaissent à l'eau de fleurs d'oranger une grande valeur médicale pour le cœur, l'asthme, les maux de tête, l'insolation et les maux d'estomac. Ils arrosent d'un verre d'eau de fleurs d'oranger les graines de leur couscous ou en parfument avec pâtisseries et boissons. Rares sont les familles du Cap Bon qui ne distillent par une quantité de fleurs d'orangers, chaque année et rares sont les familles tunisiennes qu'ils ne s'en approvisionnement pas pour les besoins thérapeutiques et culinaires.
Avec le début du printemps, des milliers d'ouvriers retroussent les manches pour cueillir le maximum de fleurs en un minimum de temps. Des points de vente sont ouverts à cette occasion et la loi de l'offre et de la demande décide du prix de la ouezna "pesée de 4 kg" qui varie entre 6 et 10 dinars, atteignant parfois 16, voire 20 dinars. La moyenne de production annuelle est de l'ordre de 1.000 tonnes de fleurs. Chaque année, entre 50 et 60% de la production est transformée mécaniquement par les six unités de distillation de la région. On en tire de l'eau de fleur d'oranger à raison de 600 kg pour une tonne de fleurs et un extrait (huile essentielle) connue sous le nom de "Nyroli" à raison de 1 kg par tonne de fleurs exportée essentiellement vers " Grasse " pour être la base des meilleurs parfums de haute gamme, des produits pharmaceutiques et des produits de beauté... Les pétales des fleurs d'orangers sont séchées pour donner 160 kg par tonne. A titre d'exemple 1 kg de NYROLI est vendu à 1600 DT environ.Le reste est transformé par les ménagères qui perpétuent "la tradition de l'alambic" (el kattar) et la distillation du zhar par la méthode traditionnelle. Il est aussi bon de remarquer que, pendant la cueillette, l'arôme des fleurs d'oranger se fait sentir dans toute la ville, dans les vergers, les souks, les rues et les maisons : C'est la fête...
Source: Nabeul .net
Le "kattar",ustensil ancestralPour moi , pas de café turc sans "zhar", et pour fêter l'arrivée du "millésime 2008", j'ai préparé des petites brioches à l'eau de fleur d'oranger , que nous avons dégusté au goûter avec u bon café turc et une bonne rasade de "zhar"

Brioches à l'eau de fleur d'oranger

450g de farine

3càs d'eau de fleur d'oranger

5 oeufs

1 sachet de levure boulangère instantanée

100g de sucre

100g de beurre

Mettre tous les ingrédients selon l'ordre indiqué dans la MAP,mode pétrissage et montée , dégazer, puis former des petites boules (la pâte doit être lisse et collante,au besoin , mouillez vos mains d'un peu d'eau pour les former. Laisser monter encore une heure. Badigeonner d'un mélange de lait et d'eau de fleur d'oranger,saupoudrer de sucre et enfourner pendant 20à 25 minutes

Café turc à l'eau de fleur d'orangerDans une "zazoua" , mettre à froid de l'eau(un petit verre pour une tasse , ajouter le café et le sucre à raison d'une càc par personne bien remuer et porter à ébulition sur feu doux.le café est prêt quand une mousse se forme à la surface et monte aux bords de la zazoua.Une bonne mousse est un indice de bon café,et de bonne augure.Verser dans des tasses et présenter avec un "mrach" contenant de l'eau de fleur d'oranger, chacun se servira selon son goût.Remarquez que j'ai vraiment de la chance , puisque d'après nos superstitions , quand on a une "sorra" comme ça ( beaucoup de mousse dans sa tasse de café), c'est que l'on doit s'attendre à une grosse somme d'argent ou à une très bonne nouvelle.C'est pas de la chance ça?

Zazoua

5 commentaires:

crimetcondiment a dit…

Bonjour
Saha ta fachka, t'en as de la chance, moi j'utilise celui que m'a préparé ma tante à dose homéopathique...Cela me fait penser d'abord et avant tout à l'incoutournable plateau du ramadan juste après la rupture du jeun: "café turc et dattes".Le rituel du café turc a ceci de spécial que je le prépare un à un, tasse par tasse (je ne te raconte pas le délire quand j'ai 6 invités...)dans la zazoua. En France, j'ai vu des amis turcs faire ceci et j'en ai gardé l'habitude: quand le café atteint le bord, je retire du feu, j'attends et je remets deux fois de la même manière sur le feu. Je pense aussi que la "sorra" est liée à une certaine manière de pencher la zazoua, je ne maîtrise pas vraiment le geste...Et tu utilises quel café? Basique? Pur? Mélange maison? (ma grand-mère y ajoute une certaine quantité de poudre d'écorces d'oranges séchées et des pois chiches grillés et moulus, je suis souvent sceptique mais le sien est trrrrrrrrrrès bon, il faut l'avouer).

Moghrama a dit…

bonjour tunis , nous , pour le ramadan, c'est plutôt le verre de thé à la menthe qui est incontournable ; pour monsieur qui doit rattraper le temps perdu côté cigarettes , le 'barred" de thé doit être préparé en premier lieu , même avant le repas ..et gare à moi si j'oublie de le faire
pour le café , j'achète les sachets dorés "pur" de Ben yedder, je trouve qu'il est assez bon et puis je ne peux pas acheter autre chose puisque les B.Y sont notre "belle famille
" ansebna"...des fois , ils leur arrive de nous offrir,des "packages " avec tous leur produits et dans lesquels figure du café "édition limitée..un pur nectar..mais toujours est-il que les cafés" home made" restent les meilleurs ...y en a qui ajoutent quelques graines de coriandre et des clous de girofle.j'aime bien aussi le café oriental avec du "hil", cardamonne ,c'est ça?..j'en rapporte de l'arabie saoudite ,et c'est très bon aussi. bon week end à toi

wissal a dit…

sahha w bechfaâ ezzhar w es'sorra,
je suis comme Tunis, je fais pour chacun son café a part, ça doit être mon côté magnaque pour que tout le monde y sa sorra!!! :-)
ma grand mére aussi adorait la poudre d'écorce d'orange dans son café, moi je l'aime avec du zhar en plus, hummm!! à la maison de Tunisie ils ont aussi un arbre de bigaradiers très généreux, et tous les ans on a tous les voisins qui veulent venir faire la cueillette :-))
aprés ils envoie a ma mamn une fechka, et a Ras jebel le zah'r comme ils disent est une vraie institution, qui se fait encore a la traditionnelle!
sinon tes brioches sont très belles bien dorées yaâtik essaha!
bises.

sabrina a dit…

superbe! saha!

Anonyme a dit…

VOILA JE VIENS POUR LA PREMIERE FOIS ESSAYER L4UNE DE VOS RECETTE MAIS MES BRIOCHES N ONT PAS MONTEES
SUR QUEL MODE AVEZ VOUS PETRIS VOTRE PATE MOI SUR 5 BON JE VAIS LES GOUTER DEMAIN AU PETIT DEJ JE VOUS DIRAIS SI MES ENFANTS ONT AIMES