mardi 15 avril 2008

Mon poulet (qui a perdu sa peau )aux herbes de Provence ; encore une histoire

Je vous assure que ce que je vais vous raconter est vrai:Toute contente de mes herbes de Provence et de ma cuillère Parisienne que j'ai ramené dans ma valise,je décide de préparer un poulet aux herbes comme j'ai vu ma tante de Paris le faire ; un délice.La veille , je sors mon poulet du frigo ,je l'assaisonne bien , je le badigeonne d'huile, je le couvre d'un torchon et je le mets sur la cuisinière (d'après la recette de ma tante , le poulet doit passer une nuit entière dans ses herbes).Mon cher mari qui a l'habitude de fumer dans la cuisine , ouvre un peu la fenêtre et oublie de la refermer.
En me levant le matin,je ne retrouve pas mon poulet. Moi qui ai une phobie démesurée des chats, je devine vite ce qui s'est passé..Je me retranche dans une pièce et j'appelle toute la tribu de mon portable pour venir à ma rescousse, il y a un chat dans la maison...
Après des recherches infructueuses ,on ne retrouve pas le chat , mais on retrouve mon poulet au beau milieu du salon, il était intact, peut être qu'en entendant un bruit , le chat a eu peur et a lâché sa prise..bref , je voulais le jeter à la poubelle , mais mon cher mari,un sfaxien qui se respecte bien ne veut rien entendre " tu n'as qu'a lui ôter la peau"..Après plusieurs bains,dont un de gros sel et un scalpage en bonne et due forme, mon poulet retrouve ses herbes et prend le chemin du four...( entre nous, je n'en ai pas goûté, mais il parait que c'était très bon)

Mon poulet à l'état finalMes herbes de Provence Le mode de cuisson ,qui donne un résultat merveilleux
Avec sa sauce et tout , l'air de rien






6 commentaires:

crimetcondiment a dit…

Mon Dieu! Hmmm, tu es sûre que c'est le chat, moi, j'aurais dit le poulet qui voulait se faire la malle, puis il s'est ravisé...Heureusment que tu l'as gardé, c'aurait été dommage de se passer d'un tel délice. C'est vrai que ce mode de cuisson est génial, et à la fin, tu ouvres un peu le sac pour dorer encore plus.En plus, même pour les légumes au four, c'est un très bon moyen. Toujours des histoires avec le poulet rôti, moi, la dernière fois, alors que je le faisais comme d'habitude au tourne-broche, j'ai fait fondre tous les boutons de la cuisinière, et failli provoquer un incendie!

Eglantine a dit…

Très marrante cette petite anecdote qui me fait remonter un peu loin dans mon enfance. Le chat avait mis par terre le plat de crevettes... Saaaaaales bêtes !

Anonyme a dit…

ton billet m'a fait délirer !! ah ces chats grrrrrrrrr!! je trouve qu'il y en a trop au bled pfffffff
sinon ton poulet m'a l'air délicieux. (Intidhar: mdrrrrrr)
Soumia

amour de cuisine a dit…

decidement il a echapper belle ton poulet, en tout cas, moi tu dois m'expliquer cette cuisson c'est comment?
j'attends please.
bisou

wissal a dit…

nous qui avons des chats en Tunisie je peux t'assurer que c'est tout le temps la guerre, les courses dès qu'ils arrivent direction le frigo, sinon tu oublis on trouve rien !!!:-)
sinon une question le sac il est bien en plastique, il rentre comme ça dans un four chaud et il lui arrive rien????
et comment ça se fait qu'il est gonflé???j'aimerais bien savoir, je pense que ça doit être trés trés bon et bienjuteux, mais je ne comprend pas la cuisson!!

Moghrama a dit…

@ wissal; rien que pour toi ,je publierai prochaînement unpost avec une recette et un plat cuit dans les sachets cuisson...patience ma chére