jeudi 8 mai 2008

"Rkeyeb l'azouza", ou quand les désirs d'une femme enceinte sont des ordres

Il y des plats en Tunisie qui portent des noms vraiment curieux;ces appellations sont le pur fruit de l'imaginaire de ces femmes tunisiennes ,jadis confinées chez elles et condamnées à ne pas en sortir:l'oeil de l'andalouse , l'oiseau dans son nid, le gendarme ligoté ,les oreilles du juge, l'auberge des fruits, les doigts de l'odalisque,l'enterrée, ou , encore comme ici , les genoux de la vieille...C' est dire tout l'amour et toute la passion que ces femmes mettaient dans l'élaboration de ces mets, dans le seul but d'épater leurs époux qui dans le temps pouvaient avoir plus d'une femme.
Quand wissal a évoqué le gendarme ligoté dans l'un de ses commentaires et que tunis a aussi parlé des genoux de la vieille,j'ai vite fait de préparer ces derniers à l'attention de tunis qui , vous le savez attend un bébé: chez nous , les désirs d'une femme enceinte sont des ordres !
mais de quoi s'agit-il exactement ; les genoux de la vieille sont des petits bouts de pâte frits, qui ressemblent beaucoup à nos fricassés nationaux, et qui accompagnent généralement un "mokli" , plat de légumes et de poisson frits. Ils peuvent remplacer le pain pour le repas ou être dégustés seuls , comme goûter . pour ma part , quand il en reste quelques uns après le repas , je les transforme en fricassés , avec un peu d'harissa , des olives et du thon.
Ces petits bouts de pâtes conservent leur aspect "tendu " tant qu'il sont chauds , mais une fois refroidis , ils se ratatinent et deviennent fripés , exactement comme les genoux d'une femme avancée dans l'âge
La préparation de ces genoux est très facile, préparez la pâte à l'avance et ne faites frire les bouts que lorsque votre repas est prêt
il faut :
1 kilo de farine
1/2 verre d'huile
1càc de sel
1sachet de levure instantanée
de l'eau pour ramasser
de l'huile de friture
Mélangez tous les ingrédients dans une grande jatte , puis les pétrir un bon moment,(je me suis fait aidée par ma map). Formez deux disques de 15cm de diamètre et laissez reposer sur un plan fariné.
Quand l'épaisseur de la pâte atteint un doigt de hauteur ,mettez l'huile à chauffer et découpez des morceaux de forme carrée dans la pâte. Plongez dans l'huile très chaude jusqu'à ce qu'ils aient une belle couleur dorée. Servir chauds.
Wissal ,ne t'inquiètes pas , le gendarme ligoté ne tardera pas à venir.

11 commentaires:

Celine a dit…

Tu me fais vraiment decouvrir la cuisine tunisienne au fils de tes posts que je lis toujours avec beaucoup d'attention ! Ca doit etre très bon ces petits " genoux ". Les noms donnés à ces plats, mets et desserts sont pleins de poésie ! Ta référence aux friccassés me fait penser qu'il faudrait vraiment que j'essaye un jour d'en faire moi-meme. Merci Moghrama !

Bugsbunny a dit…

:-)

aussitôt évoqué aussi tôt fait?! bravo!

ah j'adore "les genoux de la vielle" et les "Pets de nonnes" aussi Mdr

l'anthropophagie?!
on s'en soin pas!

Anonyme a dit…

c'est vrai qu'on a des plats avec des noms "spaces" mdrrrr.. Très poétiques comme noms :-))Merci pour la recette!
bizous
Soumia

kaouther a dit…

yaatik saha moghrama et saha lik ya tunis. khalili roukba maak!
lol

Da7dou7a a dit…

Ahhhhhhhhhh Céline!!! C'est notre Céline??? Oui je crois:)
Bah Moghrama te filera la recette du gâteau aux biscuits que ton homme aime tant et que je n'ai pas su décrire lol
bizou
@ Moghrama: Tu veux pas mettre la recette de la soupe au chou pour que je me sente pas trop démoralisée?? :)

crimetcondiment a dit…

Coucou Moghrama
Ton post me fait immensément plaisir: j'ai en effet demandé à mimi la recette de ces petits beignets et elle m'a décrit les étapes de façon vague, comme d'habitude en fait (ce qui explique que je n'ai pas pu apprendre à cuisiner auprès d'elle...). Je me suis dit que j'essayerai quand j'en aurai le temps mais surtout la patience (pour tester , retester les proportions exactes). Et là là là, tu me fais un super super super beau cadeau, parce que j'ai des indications beaucoup plus précises, tu nous gâtes énormément Wissal et moi. Qu'est-ce qu'on ferait sans toi, hein?!!

So' a dit…

Mmmm trop fort les genoux fripés!!
Merci de ton ptit mot sur mon blog, qui me permet de découvrir le tien plein de tentantes découvertes!!!
Je vais y farfouiller avec curiosité!!

Da7dou7a a dit…

Petite confidence blogosphérique (Dieu nous en garde lol): Tu n'auras pas à faire les steak demain matin parce que...j'ai mangé, grand désespoir!! Je me prosternerai devant celle qui a pu finir cette horrible semaine!! C'est incroyable!! Je ne peux malheureusement plus continuer comme ça! Ça fait deux jours que je suis désincarnée!! Je ne vois plus clair, je fais beaucoup de lapsus, j'arrive pas à hausser la voix, je vois plus très bien la route, au volant, j'ai les yeux cernés!! Je suis frustrée et surtout exténuée!! Souffrir pour être belle d'accord mais mourir pour l'être non merci. Voilà... Ne me gronde pas! C'est une bonne et dernière leçon(j'espère) sur les méfaits des écarts!!! Je me débrouillerai pour Ding***

Moghrama a dit…

ya nari!!! après presqu'une semaine de diet en bonne et due forme? ne me dis pas que c'est à cause de ce que j'ai préparé aujourd'hui?

Oum Koulthoum a dit…

ca a l'air délicieux.

wissal a dit…

:-)) tu sais loin de toi en regardant ton blog j'arrive pas a tenir mon régime, alors j'imagine ceux qui sont à côté, bon courage Dahdouha, qu'est ce que ça doit être dure!!! tu vois moi qui m'étais décidé a me mettre au régime diététique, pas de gras pas de friture, je passe et voilà, le plat dont on m'a toujours parlé et que j'ai jamais goûter, et maintenant j'ai très envie de l'essayer ainsi que la pastilla et les fricassés et ça n'arrangera pas mon cas, en tout cas merci pour la belle recette, et pour le petit clin d'oeil et j'attendrais avec impatience la recette du boulice mkattef, je te fais un énorme bisou et un grand merci;